Terrorisme |

2018-02-09

L'armée égyptienne annonce une opération majeure au Sinaï et dans le delta du Nil


L'armée égyptienne a annoncé le 9 février le début de l'Opération complète Sinaï 2018 qui vise à débarrasser le pays des éléments terroristes. [Photo fournie par la Direction des affaires du moral de l'armée égyptienne]
L'armée égyptienne a annoncé le 9 février le début de l'Opération complète Sinaï 2018 qui vise à débarrasser le pays des éléments terroristes. [Photo fournie par la Direction des affaires du moral de l'armée égyptienne]

L'armée égyptienne a annoncé vendredi 9 février le lancement d'une opération majeure destinée à débarrasser le pays des groupes terroristes dans le delta du Nil et dans le nord et le centre du Sinaï, a fait savoir l'AFP.

La police et l'armée ont été placées en « alerte maximale » pour toute la durée de l'Opération complète Sinaï 2018, a fait savoir l'armée dans un communiqué.

Le but est de durcir les contrôles dans les districts frontaliers et de « nettoyer les régions où se trouvent des terreaux du terrorisme », précise ce communiqué.


L'armée de l'air égyptienne a ciblé des repaires et des caches d'armes des éléments terroristes dans le centre et le nord du Sinaï dans le cadre de l'Opération complète Sinaï 2018. [Photo fournie par la Direction des affaires du moral de l'armée égyptienne]
L'armée de l'air égyptienne a ciblé des repaires et des caches d'armes des éléments terroristes dans le centre et le nord du Sinaï dans le cadre de l'Opération complète Sinaï 2018. [Photo fournie par la Direction des affaires du moral de l'armée égyptienne]

Cette opération vise également à « immuniser la société égyptienne contre les maux du terrorisme et de l'extrémisme, et contre les autres crimes qui affectent la sécurité et la stabilité », a poursuivi ce communiqué.

Vendredi matin, l'aviation égyptienne a visé des foyers du terrorisme, des repaires et des caches d'armes que « les terroristes utilisent comme base pour viser les forces chargées de l'application de la loi et des cibles civiles dans le nord et le centre du Sinaï », a déclaré le colonel Tamer al-Refaei, porte-parole de l'armée, dans un communiqué publié deux heures après l'annonce de l'opération Sinaï 2018.

« Les forces navales ont renforcé les mesures de sécurité dans les ports pour couper les routes d'approvisionnement des éléments terroristes », a-t-il précisé, soulignant que les gardes-frontière et les forces de police avaient eux aussi accentué les mesures de sécurité aux points de passage terrestres.

« Cette opération militaire prévoit le renforcement des mesures de sécurité autour de cibles vitales et dans toutes les provinces par des forces conjointes de l'armée et de la police », a-t-il indiqué.

Les institutions religieuses favorables à cette campagne

L'Al-Azhar égyptien a annoncé vendredi après-midi qu'il apportait son « plein soutien » à l'Opération Sinaï 2018, appelant l'ensemble du peuple égyptien à « soutenir les braves hommes de l'armée et de la police dans leur combat contre les terroristes et les éléments criminels », a fait savoir le site égyptien Ahram Online.

Dans un communiqué, la plus haute autorité islamique du pays a salué les sacrifices de l'armée et de la police dans la lutte contre le terrorisme de manière à ce que « l'Égypte puisse être débarrassée de ces éléments qui ont terrorisé et tué des citoyens ».

L'Al-Azhar a également salué les sacrifices des habitants du Sinaï qui « ont enduré des souffrances causées par le caractère criminel de ces groupes terroristes ».

L'Église copte orthodoxe d'Égypte, dirigée par le pope Théodore II, a également affirmé sa solidarité et son soutien envers la « bataille complète » contre les groupes terroristes dans un communiqué publié ce vendredi.

« L'Histoire se rappellera les sacrifices de l'armée et de la police égyptiennes qui ont donné leurs vies pour assurer la stabilité du pays », a affirmé le communiqué de cette église.

Une planification soignée avant l'opération

Quelques heures après que l'armée égyptienne a lancé son opération, le ministère de l'Intérieur a indiqué qu'elle avait abattu trois membres du groupe interdit Hasm lors d'un affrontement dans un bâtiment résidentiel en cours de construction au Caire.

« Cette opération militaire a fait l'objet d'une longue préparation », a expliqué le major général Nasr Salem, expert militaire et spécialiste en stratégie.

La campagne en cours a été préparée sur la base d'études et de renseignements de reconnaissance soigneusement collectés durant les mois qui l'ont précédé, a-t-il expliqué à Al-Mashareq.

Cette campagne complète concerne de nombreuses régions en plus du Sinaï, afin de couper les routes d'approvisionnement des groupes terroristes et de les empêcher de s'en prendre à d'autres parties de l'Égypte dans le but de détourner l'attention des forces armées, a indiqué Salem.

« L'opération prévoit de renforcer les mesures de sécurité à tous les points de passages frontaliers pour empêcher l'entrée et la sortie des terroristes et couper leurs routes d'approvisionnement, en plus de sécuriser les ports du pays », a-t-il encore ajouté.

Aimez-vous cet article?

Al icons no 8

3 COMMENTAIRE (S)

* INDIQUE CHAMP NÉCESSAIRE
Captcha
محمد | 2018-02-20

Que Dieu aide notre armée bien-aimée! Vive l'Egypte, la mère du monde!

Répondre
محمد ابراهيم | 2018-02-16

Bien joué! combattez ces criminels et débarrassez-nous d'eux! Que Dieu soit avec vous!

Répondre
محمد سامى عبدالغنى | 2018-02-10

Que Dieu donne la victoire à l'armée et à la police égyptiennes! Vive l'Egypte avec son chef al-Sisi et les forces armées égyptiennes! Si Dieu le veut, Abdoul Fattah al-Sisi sera le prochain président de l'Egypte pour le mandat 2018-2022!

Répondre