Société |
2018-02-07

Une initiative jordanienne aide des villages isolés et appauvris

Une femme travaille dans une boulangerie créée par l'initiative Masar al-Khair dans le village de Jaraf al-Darawish, dans le sud de la Jordanie. [Photo fournie par Masar al-Khair]

Des bénévoles de toute la Jordanie travaillent pour aider les habitants de villages isolés et appauvris à améliorer leurs conditions de vie grâce à des dons, et les aident à créer de petites entreprises afin d'encourager le développement.

L'initiative Masar al-Khair (Chemin de bienfaisance), lancée l'année dernière par le photojournaliste Mohammed Garalleh, dépend de l'aide de bénévoles et des dons des Jordaniens et de l'étranger, a expliqué Garalleh à Al-Mashareq.

« Cette initiative distribue de l'aide aux familles dans le besoin habitant les zones isolées et difficiles d'accès en Jordanie », a-t-il expliqué.

Elle fournit également des formations pour aider les villageois à monter des projets générateurs de revenus en coopération avec les communautés et organisations locales, a-t-il ajouté.

« Grâce à cela, nous avons pu monter de nombreux projets dans plusieurs villages, notamment la création de boulangeries, de salons de coiffure et d'autres [projets] », a-t-il indiqué.

L'initiative envisage d'élargir ses actions à d'autres villages en 2018, a-t-il expliqué, et d'augmenter le nombre de personnes en bénéficiant.

Donner des opportunités aux femmes

L'initiative a créé de nombreuses opportunités d'emploi pour les femmes, a déclaré Wadad al-Manaeen, présidente de l'Organisation caritative des jeunes femmes d'al-Jaraf.

« Nous vivons dans un village isolé qui compte seulement 3 000 habitants, et où les opportunités d'emploi sont quasi inexistantes », a-t-elle expliqué à Al-Mashareq. « Nous avons récemment bénéficié de cette initiative, qui a eu un effet très positif. »

La vie est difficile pour les femmes dans le village de Jaraf al-Darawish, a-t-elle ajouté.

« L'initiative a permis de monter une boulangerie pour l'organisation caritative, qui a créé de nombreux emplois et génère désormais des revenus », a déclaré al-Manaeen, ce qui a permis à l'organisation d'augmenter son aide aux familles pauvres du village.

Ces revenus ont également permis à l'association d'embaucher des femmes, a-t-elle poursuivi. « Nous avons embauché des mères qui utilisent leurs salaires pour aider leurs familles et élever leurs enfants. »

L'organisation caritative a pu aider de nombreuses femmes en leur apprenant à fabriquer des produits alimentaires et à ainsi gagner un revenu mensuel, a-t-elle ajouté.

Un impact énorme

« De telles initiatives devraient se poursuivre, parce qu'elles ont un impact énorme sur les villages [isolés] et les petites communautés », a déclaré al-Manaeen.

Les initiatives comme celle-ci aident à renforcer le développement des zones isolées, qui sont « en général les plus durement touchées et qui manquent de services et de travail », a expliqué l'économiste Hussam Ayesh à Al-Mashareq.

Le travail caritatif qui donne des opportunités aux communautés et qui crée des emplois est vital pour alléger la pression et les souffrances dans ces régions, a-t-il indiqué.

« Nous devons soutenir ces initiatives caritatives et sensibiliser les jeunes à l'importance du bénévolat pour aider les communautés pauvres éloignées des zones et des villes développées », a conclu Ayesh.

Aimez-vous cet article?

Al icons no 1
* INDIQUE CHAMP NÉCESSAIRE
Captcha

Di blue bubble 1 COMMENTAIRE (S)

رياض الشولي | 2018-02-14

Au nom de l'Association des femmes Sharhabil pour les personnes handicapées, nous remercions le journaliste Mohamed al-Qarala et l'équipe de Masar al-Kheir pour le geste généreux et la prestation de services fournis à l'Association, en particulier la boulangerie et la fourniture en nature d'assistance aux personnes handicapées et aux fauteuils roulants.

Répondre