Terrorisme |
2018-02-06

Un prisonnier houthi avoue avoir reçu un entraînement du Hezbollah

De nouvelles recrues houthies scandent des slogans à bord d'un véhicule lors d'un rassemblement le 3 janvier 2017 à Sanaa visant à mobiliser davantage de combattants. [Mohammed Huwais/AFP]

La récente confession vidéo d'un combattant houthi formé par le Hezbollah est une preuve supplémentaire des liens et de la coopération étroits entre ces deux milices soutenues par l'Iran, affirment des experts à Al-Mashareq.

Dans un témoignage vidéo publié par l'Armée nationale du Yémen le 11 janvier, un prisonnier houthi a avoué avoir reçu un entraînement de la part d'un agent du Hezbollah.

Ce prisonnier, capturé dans la province d'al-Jawf au Yémen, a déclaré que lui et trente-neuf autres combattants houthis avaient bénéficié d'une formation d'un expert libanais en artillerie et missiles appelé « Sajid », lequel avait combattu en Irak.

Des formations théoriques ont eu lieu à Sanaa, et des entraînements pratiques se sont déroulés ailleurs, a-t-il révélé, ajoutant que les personnes en formation étaient ensuite envoyées au front dans les provinces d'al-Jawf, Saada et Hajjah, près de la frontière avec l'Arabie saoudite.

« Le rôle du Hezbollah dans la formation et l'appui aux Houthis (Ansarallah) n'est pas nouveau », a expliqué à Al-Mashareq Abdoul-Salam Mohammed, directeur du Centre Abaad d'études stratégiques, notant que cet appui remonte à 2004.

Le rôle de la milice libanaise dans l'aide aux Houthis est multiple, a-t-il expliqué, et il inclut un appui médiatique, logistique et de formation pour aider la milice yéménite à mener des opérations de combat, des assauts, des attentats à la bombe et autres actes de guérilla.

« Le Hezbollah a envoyé de nombreux formateurs au Yémen, qui ont entraîné des troupes de combat », a indiqué Mohammed, et il a dépêché par avion des combattants houthis à Beyrouth et Téhéran pour développer leurs capacités et établir une force spéciale disposant d'une formation au combat.

Soutien affiché pour les Houthis

« Il ne fait aucun doute que le Hezbollah a apporté son soutien aux Houthis, car les intérêts des deux camps convergent », a expliqué le chercheur Yassin al-Tamimi à Al-Mashareq, notant que le soutien logistique apporté aux Houthis n'est pas caché.

« Des vidéos ont montré la présence d'experts du Hezbollah au Yémen, et elles ne dévoilent qu'une partie de cette forte présence », a-t-il confirmé.

La milice libanaise fournit un soutien et une expertise aux Houthis, à tel point qu'en termes d'opérations, on peut dire que les Houthis sont « identiques au Hezbollah », a affirmé al-Tamimi.

De plus, la propagande idéologique et politique des Houthis est créée par la cellule médiatique militaire du Hezbollah, dans le sud de Beyrouth, a-t-il rapporté.

« Le Hezbollah est l'outil militaire le plus puissant, le plus expérimenté et le plus influent de l'Iran dans la région », a expliqué le chercheur Waddah al-Jalil à Al-Mashareq, notant qu'il dépend du soutien du Hezbollah pour préparer et entraîner d'autres milices affiliées.

« Il est aussi chargé d'effectuer de nombreuses tâches stratégiques et logistiques, dont la construction et la création de médias pour soutenir ces milices », a-t-il indiqué.

Le Hezbollah a joué un rôle important dans l'aide et l'entraînement des Houthis, a-t-il ajouté, soulignant qu'en 2011, le groupe avait reçu des milliers de jeunes houthis au Liban, auxquels il avait assuré une formation de type milice.

Le Hezbollah dispose d'une expertise en ce qui concerne les milices et les guérillas, a-t-il précisé. Le groupe sait comment gagner en puissance, établir des sources de revenus et inciter et exploiter le sectarisme.

Avec ses actions pour entraîner les Houthis, le Hezbollah a cherché à leur transférer cette expertise, a déclaré al-Jalil.

Aimez-vous cet article?

Al icons no 39
* INDIQUE CHAMP NÉCESSAIRE
Captcha