Terrorisme |

2018-01-10

Les forces de l'Hadramaout déjouent une attaque d'al-Qaïda


Des Yéménites courent se mettre à l'abri alors que de la fumée s'élève dans le ciel après un attentat à la voiture piégée contre un poste de contrôle de l'armée le 18 juillet 2016 à l'entrée de la ville de Hajr, située à l'ouest d'al-Moukalla, la capitale de la province de l'Hadramaout. [Abdoul Jabbar Bajubair/AFP]
Des Yéménites courent se mettre à l'abri alors que de la fumée s'élève dans le ciel après un attentat à la voiture piégée contre un poste de contrôle de l'armée le 18 juillet 2016 à l'entrée de la ville de Hajr, située à l'ouest d'al-Moukalla, la capitale de la province de l'Hadramaout. [Abdoul Jabbar Bajubair/AFP]

Mercredi 10 janvier, des forces d'élite de l'Hadramaout ont déjoué une attaque d'al-Qaïda contre un point de contrôle militaire près de Camp Budah dans le district de la vallée de l'Hadramaout, a rapporté un responsable local à Al-Mashareq.

« Les forces de l'armée yéménite ont repoussé une attaque à la roquette menée par des éléments d'al-Qaïda », a déclaré à Al-Mashareq le président du district de Duaan, Ahmed Omar Bamis.

« Le groupe a utilisé des roquettes B-10 lors de cette attaque, provoquant une réponse déterminée de l'armée, qui a tué au moins quatre des terroristes » et en a blessé plusieurs autres, a-t-il fait savoir.

Deux soldats ont été légèrement blessés dans l'attaque, a-t-il ajouté.

Lorsque les forces armées ont inspecté le site que les militants avaient utilisé pour se préparer à l'attaque, ils ont découvert que les morts et les blessés d'al-Qaïda avaient été évacués, a indiqué Bamis.

La veille, mardi, les forces d'élite de l'Hadramaout avaient déjoué une autre attaque d'al-Qaïda dans la province.

« Des terroristes avaient posé cinq puissants engins explosifs improvisés (EEI) sur la route entre les districts de Duaan et d'Adh Dhliaah », a indiqué Bamis.

Des civils yéménites ont informé des responsables locaux de l'activité suspecte autour de cette zone, a-t-il fait savoir, soulignant que les forces d'élite avaient réussi à désamorcer ces EEI.

Bamis a exhorté les citoyens à « continuer de coopérer avec les forces de sécurité pour détecter les mouvements suspects des terroristes, pour le bénéfice et la stabilité de tous ».

Aimez-vous cet article?

Al icons no 14
* INDIQUE CHAMP NÉCESSAIRE
Captcha