Un projet de logement bénéficie aux Syriens et aux Jordaniens


Le réfugié syrien Abou Mohammed et ses enfants dans leur nouvelle maison de location à Irbid, avec le propriétaire et des représentants du Norwegian Refugee Council. [Photo fournie par le Norwegian Refugee Council]

Le réfugié syrien Abou Mohammed et ses enfants dans leur nouvelle maison de location à Irbid, avec le propriétaire et des représentants du Norwegian Refugee Council. [Photo fournie par le Norwegian Refugee Council]

  • + AJOUTER UN COMMENTAIRE
  • Imprimer cet article
  • Augmenter Réduire

Depuis qu'il est arrivé en Jordanie en 2012, Abou Mohammed, un réfugié syrien d'Alep père de six enfants a dû déménager avec sa famille de maison en maison.

Grâce à un projet d'aide au logement mis en œuvre par le Norwegian Refugee Council (NRC) dans les communautés accueillant des réfugiés syriens, cette situation s'est améliorée, a-t-il rapporté.

Suite à ce projet, la famille d'Abou Mohammed a emménagé dans un appartement du district d'Hawara dans la province d'Irbid.

C'est l'une des 500 familles qui bénéficiera du projet d'ici fin 2017, a fait savoir Rodrigo Milo, directeur de projet du NRC pour la Jordanie.

« Le but de ce projet est d'aider à la fois les réfugiés et les communautés qui les accueillent », a-t-il expliqué. « Le projet vise à atténuer le problème de l'augmentation des loyers et du manque de possibilités de logement pour les citoyens et les réfugiés. »

Les responsables du projet travaillent avec des propriétaires jordaniens en les aidant à équiper leurs propriétés dans le but de les louer, en leur offrant des incitations financières et d'autres aides pour terminer les constructions ou modifications nécessaires.

Cela ajoute de nouvelles unités de logements sur les marchés locaux.

En échange de l'aide du NRC, les propriétaires jordaniens autoriseront des réfugiés syriens à demeurer dans ces nouvelles unités gratuitement pendant 12 à 18 mois.

Les familles participantes sont sélectionnées par le NRC, le HCR et d'autres partenaires locaux et internationaux.

Résoudre des problèmes des deux côtés

« Le projet a suscité l'approbation des réfugiés et des propriétaires jordaniens, car il résout un problème majeur pour les deux parties », a rapporté Milo.

« Notre but est de fournir des logements convenables aux réfugiés syriens tout en donnant aux communautés qui les accueillent l'occasion d'en profiter, afin qu'ils ne ressentent pas un énorme fardeau en accueillant un grand nombre de réfugiés », a-t-il ajouté.

Plus de 1,3 million de réfugiés syriens se trouvent en Jordanie, dont seulement 10 % vivent dans des camps.

D'ici la fin de l'année, a indiqué Milo, 500 familles bénéficieront du projet, qui devrait se poursuivre l'année prochaine, le plan étant d'en satisfaire 500 autres.

« La vaste majorité des bénéficiaires sont des réfugiés syriens, mais plusieurs familles jordaniennes pauvres profitent également du projet », a-t-il fait savoir.

Avantages financiers pour toutes les parties

« J'ai déménagé de maison en maison au cours des six dernières années, et j'ai dû beaucoup travailler pour payer le loyer », a déclaré Abou Mohammed. « Mais maintenant que j'ai bénéficié du projet, tout mon argent va à la nourriture et à l'éducation de mes enfants. »

À l'heure actuelle, a-t-il précisé, mes factures d'eau et d'électricité lui coûtent 30 dinars jordaniens (42 $), « et cela est très pratique pour ma famille et moi ».

Moustafa Shatnawi, propriétaire de l'appartement où habite Abou Mohammed, a expliqué à Al-Mashareq que le projet est également important pour les propriétaires jordaniens.

« Je ne pouvais pas achever les travaux de construction de deux appartements dans l'immeuble, et grâce à ce projet, j'ai maintenant deux familles de réfugiés syriens qui vivent dans ceux-ci », a-t-il raconté.

« Tout le monde est gagnant avec ce projet humanitaire, il soulage le fardeau de tous et aide nos frères syriens réfugiés », a-t-il conclu.

AJOUTER UN COMMENTAIRE (Politique Commentaire) * INDIQUE CHAMP NÉCESSAIRE

Test