Nouveau plan de sécurité contre al-Qaïda dans la vallée de Hadramaut


Des Yéménites se rassemblent autour d'un véhicule brûlé sur le site où une mine, que des soldats yéménites emportaient dans leur véhicule, a explosé dans un marché le 3 septembre 2016 dans la province de Lahj, où al-Qaïda est présente. [Saleh al-Obeidi / AFP]

Des Yéménites se rassemblent autour d'un véhicule brûlé sur le site où une mine, que des soldats yéménites emportaient dans leur véhicule, a explosé dans un marché le 3 septembre 2016 dans la province de Lahj, où al-Qaïda est présente. [Saleh al-Obeidi / AFP]

  • + AJOUTER UN COMMENTAIRE
  • Imprimer cet article
  • Augmenter Réduire

La direction de la vallée de Hadramaut a approuvé mercredi 11 octobre un nouveau plan de déploiement et de sécurité militaire pour faire face à al-Qaïda, ont indiqué des responsables à Al-Mashareq.

Tenue dans la capitale provinciale Sayoun de la vallée de Hadramaut, la réunion a été présidée par le gouverneur de Hadramaut, le général de division Faraj al-Bahsani, et assistée par des responsables locaux et des commandants militaires.

"Le gouverneur a rencontré les commandants militaires et de sécurité et ils ont élaboré un plan de sécurité global avec la participation de l'armée et des forces de sécurité", a déclaré Issam al-Kathiri, vice-gouverneur de la vallée de Hadramaut.

"Le plan de sécurité sera lancé dans deux semaines", a-t-il dit à Al-Mashareq.

Des efforts sont en cours pour améliorer la sécurité et mettre fin aux violations, principalement celles liées à al-Qaïda, a-t-il dit.

"Cela exigera de tous les membres de la société, du citoyen moyen aux chefs tribaux, de participer" à l'établissement et au maintien de la sécurité, a-t-il ajouté.

'La sécurité est une responsabilité commune'

Al-Bahsani a également rencontré mercredi des dignitaires de la vallée de Hadramaut pour souligner la nécessité d'une coopération avec les forces de sécurité, ont rapporté les médias locaux.

"La sécurité est un problème complexe, et tout le monde - y compris les citoyens, les chefs de tribus et les hommes de tribus - doit y prendre part", a dit al-Kathiri.

Le message du gouverneur a souligné l'importance de l'information que les citoyens peuvent fournir sur les violations de sécurité, a-t-il indiqué, notant que "la sécurité est une responsabilité partagée pour tous".

Préserver la sécurité aidera à contrer la menace d'al-Qaïda, a annoncé à Al-Mashareq le chercheur politique Adnan al-Humairi.

En coopérant avec les forces de sécurité et en signalant les zones où se cachent les membres d'al-Qaïda, les tribus "joueront un rôle efficace pour se débarrasser de ces éléments et consolider la sécurité en général", a-t-il dit.

AJOUTER UN COMMENTAIRE (Politique Commentaire) * INDIQUE CHAMP NÉCESSAIRE

Test