Droits de l'Homme |

2017-08-04

Yémen : l'aide des Émirats arabes unis participe à la stabilisation de l'Hadramaout


Le 6 novembre 2015, une pelleteuse participe à la reconstruction d'une route détruite par un cyclone tropical à al-Moukalla, capitale de la région de l'Hadramaout. Depuis qu'al-Qaïda a été chassé en 2016, les Émirats arabes unis aident à remettre en état l'infrastructure endommagée par les tempêtes et les combats. [AFP PHOTO/STR]
Le 6 novembre 2015, une pelleteuse participe à la reconstruction d'une route détruite par un cyclone tropical à al-Moukalla, capitale de la région de l'Hadramaout. Depuis qu'al-Qaïda a été chassé en 2016, les Émirats arabes unis aident à remettre en état l'infrastructure endommagée par les tempêtes et les combats. [AFP PHOTO/STR]

L'aide fournie par les Émirats arabes unis à la province yéménite de l'Hadramaout a aidé les autorités à faire régner la sécurité et à fournir les services les plus importants, ont rapporté des responsables yéménites à Al-Mashareq.

Le fait que les forces d'élite des Émirats aient réussi à expulser al-Qaïda de la capitale provinciale d'al-Moukalla a joué un rôle déterminant dans la restauration des services publics, a affirmé Mohammed al-Amoudi, vice-gouverneur de l'Hadramaout.

Un navire d'aide transportant 14 000 tonnes de fournitures parti des Émirats est arrivé au port d'al-Moukalla le 6 juillet pour soutenir les efforts humanitaires dans la province de l'Hadramaout.

« Les habitants de l'Hadramaout apprécient le soutien de la coalition arabe, en particulier celui des Émirats, que ce soit pour la libération d'al-Moukalla alors contrôlée par al-Qaïda, ou pour l'aide que le pays leur fournit », a déclaré Abdoul Baqi al-Huthari, chef du Directorat d'al-Moukalla.

Le Croissant-Rouge des Émirats a fourni une aide continue au secteur des services d'eau, d'électricité, de santé et d'éducation, a-t-il indiqué à Al-Mashareq.

Cela a permis aux autorités locales de fournir aux habitants de meilleurs services que ceux des autres provinces, a-t-il noté.

Al-Moukalla a connu une amélioration de la situation de sécurité depuis qu'al-Qaïda a été expulsé l'année dernière, ainsi qu'en ce qui concerne la fourniture des services, a ajouté al-Huthari, surtout grâce à l'aide des Émirats.

Mais un soutien est encore nécessaire pour réparer les infrastructures de la ville, qui ont été dévastées par un ouragan en 2008 et par les conflits ultérieurs, a-t-il poursuivi.

Certaines parties de Wadi Hadramaout ont reçu de l'aide humanitaire de la part du Croissant-Rouge des Émirats, a fait savoir à Al-Mashareq Abd al-Hadi al-Tamimi, vice-gouverneur de l'Hardramaout

Mais cette région de l'arrière-pays souffre d'une mauvaise qualité des services par rapport à la côte de l'Hadramaout, a-t-il déclaré, ce qui a « un impact négatif sur l'efficacité des autorités locales de ces zones ».

Il y a également eu des activités intermittentes d'al-Qaïda dans certaines parties de Wadi Hadramaout, a-t-il poursuivi, notant que la « présence de cellules d'al-Qaïda et leurs attaques occasionnelles sont un frein pour les bailleurs de fond ».

Des ambulances pour Shabwa

Dans la province de Shabwa, « le Croissant-Rouge des Émirats a distribué de l'aide humanitaire à plusieurs directorats », a fait savoir le vice-gouverneur de Shabwa, Nasser al-Qamishi.

Celle-ci comprend trois ambulances fournies à trois districts de la province à la fin du mois sacré du Ramadan, a-t-il rapporté à Al-Mashareq.

L'aide humanitaire a également atteint la région d'Azzan de la province de Shabwa, a déclaré Yaslam Bajnoub, secrétaire général du conseil local de Mayfaa.

La situation sécuritaire s'est stabilisée à Azzan depuis qu'al-Qaïda a été chassé de la région en août dernier, a-t-il indiqué à Al-Mashareq, ajoutant que les habitants attendent désormais la mise en place de projets de développement.

« Shabwa n'a pas vu mis en œuvre des projets dans les secteurs de l'électricité, de l'eau, de la santé et de l'éducation, comme cela a été le cas dans les provinces voisines », a-t-il déploré, soulignant que l'amélioration de la sécurité facilitera l'arrivée de l'aide.

« Endiguer la criminalité est la priorité des agences de sécurité », a confirmé à Al-Mashareq le général de brigade Khaled al-Azmi, commandant des Forces de la ceinture de sécurité.

Des attaques sporadiques d'al-Qaïda ont eu un impact négatif sur le plan de réhabilitation du secteur des services et le flux d'aide en nature fournie aux habitants de la province, a-t-il ajouté.

Aimez-vous cet article?

Al icons no 33
* INDIQUE CHAMP NÉCESSAIRE
Captcha