Droits de l'Homme |

2017-01-18

Les Houthis soutenus par l'Iran augmentent le recrutement d'enfants soldats


Des combattants Houthis fraîchement recrutés proclament des slogans depuis un véhicule militaire lors d'un rassemblement à Sanaa le 3 janvier. [Mohammed Huwais/AFP]
Des combattants Houthis fraîchement recrutés proclament des slogans depuis un véhicule militaire lors d'un rassemblement à Sanaa le 3 janvier. [Mohammed Huwais/AFP]

Alors que la guerre au Yémen se prolonge, les Houthis (Ansarallah), soutenus par l'Iran, ont augmenté leur recrutement d'enfants soldats, contrevenant ouvertement à la loi yéménite et aux conventions internationales protégeant les droits des enfants, déclarent des groupes de défense des droits.

Selon l'UNICEF, les enfants enrôlés chez les Houthis et d'autres groupes armés constituent jusqu'à un tiers de tous les combattants au Yémen.

« Le groupe armé des Houthis au Yémen a intensifié le recrutement, l'entraînement et le déploiement d'enfants, violant les lois internationales », a indiqué Human Rights Watch (HRW) dans un rapport de juin 2016.

Depuis septembre 2014, lorsque les Houthis ont pris le contrôle de Sanaa, « ils ont utilisé de plus en plus d'enfants comme éclaireurs, gardes, messagers et combattants, certains enfants se faisant blesser ou tuer », a déclaré le rapport.

Les efforts de recrutement d'enfants ont été aidés par la pauvreté généralisée au Yémen, qui a été exacerbée par le conflit en cours, a précisé le rapport.

Les enfants se voient offrir entre 1 000 et 2 000 riyals yéménites (4 et 8 $) par jour pour rejoindre les groupes armés combattant au Yémen, a fait savoir HRW, ajoutant que « dans certains cas les enfants ne sont pas payés, mais reçoivent de la nourriture et du qat ».

Les tâches effectuées par les enfants soldats incluent le combat, le transport de munitions vers les lignes de front, et la récupération des corps de combattants tués au combat, ont décrit à HRW en mars 2014 sept garçons qui ont travaillé bénévolement pour les Houthis.

Plus récemment, HRW a dit avoir observé que les Houthis utilisaient les enfants comme soldats en uniforme et à des postes de contrôle.

« Alors que les combats font rage au Yémen, les Houthis ont accentué leur recrutement d'enfants », a déclaré Fred Abrahams, conseiller spécial de HRW, en mai 2015. « Les commandants des Houthis et d'autres groupes armés doivent cesser d'utiliser des enfants ou encourir le risque d'être poursuivis pour crimes de guerre. »

Époque dangereuse pour les enfants

Lors d'un débat sur les violations des droits des enfants pendant les conflits au Conseil de sécurité de l'ONU le 2 août 2016, le représentant permanent du Yémen à l'ONU Khaled Hussein Mohamed Alyemany a déclaré que les 18 derniers mois représentaient la pire période dans l'histoire moderne du Yémen.

Des centaines d'enfants avaient perdu la vie, a-t-il déclaré, et des écoles, des hôpitaux et d'autres infrastructures civiles avaient été pris pour cible.

Les Houthis ont envoyé des chefs de milices dans les écoles afin de recruter des enfants pour le combat, a-t-il relaté, notant que les enfants représentaient la plus grande part des recrues des Houthi.

Au cours d'une période d'un mois, entre mars et fin avril 2015, a déclaré l'UNICEF, des groupes armés combattant au Yémen ont recruté au moins 140 enfants.

« Depuis le début du conflit en mars 2015, l'ONU a enregistré la mort d'environ 1 400 enfants et plus de 2 140 autres enfants blessés », a déclaré en janvier Meritxell Relano, représentante de l'UNICEF au Yémen.

Elle a appelé toutes les parties à protéger les enfants et à mettre fin aux attaques sur les infrastructures civiles, y compris les écoles et les établissements pédagogiques.

Le 4 janvier, Al-Arabiya a rapporté que « les milices houthies avaient recruté de force en décembre plus de 450 enfants dans le gouvernorat d'al-Mahwit, à l'ouest de Sanaa, avant de les envoyer vers des fronts de guerre ».

Certaines recrues étaient âgées de moins de treize ans, ont indiqué des sources locales.

Des camps d'entraînement pour les enfants soldats

Les Houthis ont ouvert des camps à al-Mahwit, où ils entraînent des centaines d'enfants, et ils ont établi des camps similaires à Amran, ont fait savoir des sources tribales.

Ces enfants sont éconduits par la promesse d'armes ou enlevés de force à leurs parents, et des dizaines d'entre eux ont été renvoyés à leurs familles dans des cercueils.

« L'immense attrition des combattants houthis sur les fronts les a poussés à se tourner lourdement vers le recrutement d'enfants », a déclaré Faïssal Hazza al-Majidi, directeur du Centre Asnad pour le renforcement de l'État de droit.

Des enfants âgés de 10 à 17 ans ont été vus dans des milices sur les champs de bataille, ou stationnés dans des villes et des postes de contrôle, a-t-il indiqué à Al-Mashareq.

Les Houthis ont « mené des visites dans des écoles pour chercher des élèves pour combattre sous la bannière de la "résistance" », a déclaré al-Majidi.

Les adolescents sont particulièrement vulnérables au recrutement, a-t-il affirmé, car leur personnalité n'est pas encore totalement formée et beaucoup d'entre eux ont hâte de prouver leur virilité.

Les recruteurs se servent des émotions des enfants et de leurs parents en utilisant leurs « situations financières difficiles et leur désir de toucher un salaire et d'obtenir une arme automatique », a-t-il ajouté.

Al-Majidi a déclaré avoir appris que les Houthis donnent à certains combattants, « y compris des enfants, des stimulants pour les aider à rester inébranlables ».

Triste destin pour les enfants soldats

Le Yémen est signataire de la Convention de l'ONU sur les droits des enfants, « qui interdit l'implication des enfants de moins de 18 ans [dans la guerre] », a-t-il fait savoir.

« Le recrutement d'enfants est un problème dans beaucoup de régions du monde touchées par la guerre, et pas seulement au Yémen. Les causes fondamentales sont les mêmes partout », a affirmé à Al-Mashareq Moussa al-Nimrani, professionnel des médias.

Les guerres mènent à une perte d'opportunités d'emploi et à la détérioration du système éducatif, a-t-il expliqué, ce qui crée un vide pour les enfants en âge d'aller à l'école, coïncidant avec un besoin de combattants des parties impliquées dans la guerre.

Les enfants soldats recrutés par les Houthis « finissent morts ou capturés », a-t-il indiqué.

Le recrutement des enfants détruit les enfances au Yémen et au final les jeunes gens sur lesquels les nations sont bâties, a déclaré à Al-Mashareq Adnan al-Houmaïri, chercheur en affaires politiques.

« Le mouvement d'Ansarallah est le plus important au Yémen en termes de recrutement d'enfants, en particulier de 13 à 18 ans », a-t-il précisé.

Aimez-vous cet article?

Al icons no 369

24 COMMENTAIRE (S)

* INDIQUE CHAMP NÉCESSAIRE
Captcha
محمد عبد الكريم | 2017-03-29

En plus de ça, les Houthis prennent le [illisible] de ceux qui ne laissent pas leurs fils partir pour combattre à leur côté en otage. Ils menacent aussi de prendre leurs mères et leurs sœurs

Répondre
علي السياني | 2017-03-24

O, Allah, maître de l'Univers, protège le Yémen et protège sa sécurité!

Répondre
احمد سعيد | 2017-03-16

Qu'Allah protège le Yémen!

Répondre
ماجد | 2017-03-13

Urgent! Urgent! Urgent! le commandant des opérations d'Al-Houthi Abou Mouttahir al-Saqqaf a été tué avec quatre de ses collaborateurs dans une attaque aérienne de la coalition arabe dans la région d'al-Boqa, Saada.

Répondre
ﺍﻻﺳﻢ ﻣﻄﻠﻮﺏ ﻋﺒﺪﻩ ﺣﺴﻴﻦ ﻋﻠﻲ | 2017-03-12

Un commentaire nécessaire : Le Prophète n'est pas venu avec des sectes, mais avec une religion nommée Islam. Les Califes ont suivi les pas du Prophète, et les sectes sont apparues après les Califes.

Répondre
علي العبدلي | 2017-03-05

ِTout cela est dû à la pauvreté, une éducation de mauvaise qualité et au chômage.

Répondre
سعيد طاطا | 2017-02-26

Ils doivent prendre le contrôle d'al-Hodeidah. S'ils font ça, si Allah le veut, ils contrôleront tous les gouvernorats.

Répondre
محمد العمدي | 2017-02-13

Allah nous suffit est Il est le meilleur protecteur ! Je pense que les Houthis, al-Islah, le congrès et les Saoudiens qui attaquent devraient aller dans le désert pour se battre et laisser les gens gouverner eux-mêmes et gérer leurs propres affaires. Par Allah, nous ne voulons plus d'eux pour nous gouverner, parce qu'ils ne se préoccupent que d'eux-mêmes et ont laissé les gens mourir de faim. Des Yéménites sont arrachés à leurs familles par la force pour être envoyés sur les champs de bataille. Enfin, leur but est de défendre le pays, mais il vaudrait mieux laisser le pays tranquille. Ainsi, il ira bien.

Répondre
القوت الجيش اليمني | 2017-02-06

Vous êtes des traîtres ; vous compromettez votre propre honneur. Nous ne mettrons pas à genoux et nous nous inclinerons qu'Allah Seul. Le fils du Yémen.

Répondre
كمال احمد سعد الفرام | 2017-02-04

La libération des gouvernorats côtiers d'al-Hodeidah, Saada, Amran, et Sana’a des milices pro-Iran et Houthis et des milices d'Affash al-Sanhati déchu a été beaucoup retardée par crainte et souci de protection de la vie des civils. les criminels houthis et les criminels d'Affash déchu se cachent parmi la population.

Répondre
خالدمحمدخالدمحمدالدبعي | 2017-02-03

Vous méritez tous les remerciements et la reconnaissance pour ces efforts.

Répondre
عبدالرحمن أحمد اللبني | 2017-02-01

Une résolution est la solution. Les forces légitimes seront victorieuses. Nous arrivons, Sana !

Répondre
كمال احمد سعد الفرام | 2017-02-01

Lorsque les milices de l'Iran et de Sanhan contrôlaient de grands espaces, elles ont divisé ces zones avec al-Qaïda selon un accord déclaré. La grande alliance arabe menée par l'Arabie saoudite, les forces légitimes yéménites et la courageuse résistance yéménite peut éliminer toutes les milices de l'Iran, de Sanhan, d'al-Qaïda et de l'EIIL en quelques mois. Mais leur compassion du peuple ralentit la liquidation des Houthis, d'al-Afafsha, d'al-Qaïda et de l'EIIL.

Répondre
says | 2017-01-29

Allah nous suffit contre eux ! De quoi sont coupables les enfants ? Merci de révéler leurs plans et leurs actes !

Répondre
كمال احمد سعد الفرام | 2017-01-29

La chute du garçon fou de l'Iran et des gangs de l'Iran au Yémen. Trop de sacrifices du peuple du Yémen arabe, du sud du Yémen, de la Péninsule arabique et du golfe arabique pour arrêter la marche de la colonisation iranienne qui a étendu son influence vers le Liban, la Syrie et l'Irak, et a aussi contrôlé le sultanat d'Oman. Les grandes forces de l'alliance arabe, menée par l'Arabie Saoudite, quelques heures après avoir repris la ville et le port d'al-Makha, ont entrepris d'importantes opérations d'évacuation par la mer et par les airs pour éliminer de la zone les gangs de l'Iran, Sanhan, al-Qaïda et l'EIIL.

Répondre
كمال احمد | 2017-01-27

L'arrêt de la guerre et l'établissement de la paix dépendent de la remise de toutes les armes aux forces yéménites légitimes et au retrait de toutes les provinces. Les gens n'accepteront jamais la présence de milices armées affiliées au régime iranien. Ils n'accepteront jamais que des groupes armés agissent en dehors de la loi et de la légitimité, comme al-Qaïda, l'EIIL et les hommes armés d'Affash, qui a été évincé. La famille Al-Houthi est affiliée au régime iranien, et ils ont transformé plusieurs écoles à Dhammar, Ibb, al-Bayda, al-Mahwit et d'autres provinces en casernes après avoir perdu beaucoup de sites qu'ils avaient saisis en 2015.

Répondre
حكيم اليوسفي | 2017-01-26

Tant qu'il y a une alliance diabolique entre les adeptes de charlatan, y compris les sionistes, les mages et les gens avides,et tant qu'il y a de l'ignorance, la calamité continuera pour toujours. Nous implorons Allah de nous délivrer du mal de l'Iran, ces adeptes, l'Arabie Saoudite et ses comparses.

Répondre
محسن بهنامی شما لازم است | 2017-01-23

C'est excellent !

Répondre
مسلمانی آگاه | 2017-01-20

Mon Dieu ! Quelle bande de véritables partisans des droits de l'Homme !!! Au final, ces enfants seront assassinés par des avions de chasse fabriqués par ces partisans des droits de l'Homme avec de l'argent saoudien et des pilotes israéliens. Alors n'est-il pas mieux pour eux de combattre d'abord et de mourir après???

Répondre
نادر | 2017-01-20

Que la malédiction de Dieu soit sur le père du menteur !

Répondre
نام شما لازم است مسعود. ☝ | 2017-01-19

Oh, enfant d'Adam ; soyez humains, je vous en prie !

Répondre
کامران | 2017-01-18

Le seul sauveur suprême qui peut sauver la Terre d'une telle calamité est l'imam-e-Zaman.

Répondre
نام شما لازم است .مژگان | 2017-01-18

L'Iran est un pays musulman. Mais ce ne sont pas les mêmes musulmans que l'on trouve en Arabie saoudite et qui commettent des crimes. Le seul but d'actualités comme celle-ci est de nuire à la perception générale sur l'Iran. Ici, nous vivons dans la paix et la tranquillité, et je suis certain que l'Iran n'a rien à voir avec cela, car ils aiment beaucoup leurs enfants.

Répondre
arab | 2017-01-18

Un bon article.

Répondre