Santé |
2016-12-05

OMS: Le Yémen risque une grande épidémie de choléra

  • * INDIQUE CHAMP NÉCESSAIRE

Une fille infectée par le choléra se repose sur une couverture dans l'hôpital al-Sabeen à Sanaa. [Photo fournie par Abdoullatif Abdoullah]

L'organisation Internationale de la Santé (OMS) a averti que plus de 7.6 million de Yéménites vivent dans les régions touchées par ou exposées au choléra, avec plus de trois million déplacés vraiment vulnérables à l'infection.

Depuis le 24 novembre, 103 cas de choléra ont été confirmés dans 31 quartiers, avec huit décès, selon le rapport des agences de secours y compris l'OMS, le bureau de coordination des affaires humanitaires de l'ONU, l'UNICEF et le gouvernement Yéménite .

Selon le rapport, un total de 6.121 cas présumés ont été signalés dans 86 quartiers, et l'OMS et les agences partenaires ont crée et soutenu 26 centres de traitement de choléra dans 24 quartiers.

En réaction à la flambée de choléra , l'OMS a émis un appel aux donateurs le 17 octobre 17 pour ramasser 22.35 million. A compter du 26 octobre, des contributions d'un total de $1.7 million ont été amassées pour les activités sanitaires en réponse à cet appel de soutien.

Les conditions de santé de la population se sont détériorées en raison des pénuries de nourriture, des cas de plus en plus importants de malnutrition et du manque des services médicaux, a déclaré l'OMS.

L'agence a mis en garde que le manque d'eau potable est derrière l'augmentation des maladies, en particulier parmi ceux qui ont été forcés à fuir leurs maisons au Yémen central à cause de la guerre en cours.

"Le ministère a compté 61 cas de décès qui auraient été causés par le choléra" depuis le 22 novembre, a annoncé Dr. Abdul-Hakim al-Kahlani, directeur du système de contrôle de l'épidémie au ministère de la santé publique et de la population.

Le ministère travaille pour contenir l'épidémie de choléra avec l'appui et la collaboration conjointe de l'OMS et l'UNICEF, a-t-il déclaré.

Les principaux éléments du plan conjoint pour lutter contre la maladie portent sur la détection précoce des cas de choléra et une surveillance épidémiologique plus grande, a-t-il déclaré, ainsi que le renforcement de la capacité de diagnostique des laboratoires à Éden, Taiz, al-Maukallah et bientôt al-Hodeidah.

"Le plan conjoint porte sur le traitement immédiat des cas de choléra après le prélèvement d'échantillons et le traitement des personnes qui sont entrées en contacte avec des cas confirmés de choléra", a-t-il déclaré.

Sensibiliser l'opinion public

Les compagnes de sensibilisation de l'opinion publique sont en cours par des messages d'intérêt public à la radio, les bulletins d'information, les journaux, les médias sociaux, les messages textes et à travers les écoles et les mosquées, a déclaré al-Kahlani.

Les efforts visant à empêcher la propagation de la maladie "comprennent la mesure des taux de Chlore dans l'eau potable, la distribution de tablettes de chlore aux ménages ainsi que le contrôle des stations de vente d'eau destinée à la consommation du grand public, a-t-il déclaré

Le ministère est en train de former les médecins et les agents de santé et d'ouvrir des centres de traitements pour les cas de Diarrhée dans tous les directorats où des cas de choléra ont été confirmés, a-t-il ajouté.

"L'UNICEF et l'OMC travaillent pour aider le gouvernement dans ses efforts visant à endiguer la maladie, y compris un plan de réaction et d'intervention dans 15 provinces qui peut être élargi pour comprendre d'autres provinces", a annoncé Mohammed al-Asaadi, porte-parole officiel de l'UNICEF au Yémen.

"L'ONU a livré 25 tonnes d'aide médical pour les cas de choléra, ce est qui est suffisent pour traiter 7.500 cas, et il y a un approvisionnement suffisant pour les provinces en question où la maladie s'est propagée'.' a-t-il déclaré à Al-Mashareq.

L'UNICEF a travaillé pour contenir la maladie on se concentrant sur les mesures de précaution et le traitement de l'eau, ajoutant du chlore aux puits et réservoirs d'eau, a-t-il annoncé.

"L'UNICEF a recruté 10.000 bénévoles pour sensibiliser directement une population de 400,000", a ajouté al-Asaadi . "Nous avons aussi participé à la campagne des médias officiels et des média sociaux'.'

Du progrès malgré les difficultés

Les agences travaillant pour contenir l'épidémie ont fait des progrès, a déclaré al-Asaadi, malgré la détérioration des conditions de santé, l'absence de budget de travail pour les centres de santé et la non-réception de salaires par les agents de santé.

D'autre difficultés qui empêchent le confinement de la maladie et affectent généralement la santé publique et les efforts d'intervention comprennent la difficulté que les gents ont pour arriver aux centres de santé à cause de la pauvreté et les coûts élevés de transport, ainsi que le manque de sensibilisation, a-t-il déclaré.

Il est difficile pour les centres de santé de fonctionner, surtout ceux qui se trouvent dans les régions rurales, "quand ils manquent de techniciens de laboratoires qui peuvent confirmer les cas et, en conséquence, les traiter correctement", a-t-il indiqué.

Les efforts pour limiter la propagation du choléra ont été pour la majorité couronnés de succès, a dit Dr. Issam al-Qaifi, directeur-adjoint de l'hôpital al-Sabeen à Sanaa.

"Il y a huit cas à l'hôpital al-Sabee, dont certains n'ont pas été cliniquement confirmés'', a-t-il déclaré à Al-Mashareq.

"L'hôpital Al-Sabeen est devenu un centre pour recevoir les cas diagnostiqués et confirmés et les cas de diarrhée que l'hôpital isole si l'infection par le choléra est confirmée", a-t-il confirmé.

La guerre a facilité la propagation des maladies comme le choléra à cause de l'affaiblissement du secteur de santé et des institutions et de l'économie de l'Etat, ainsi que des faibles revenus des familles, et tous ces facteurs ont eu des effets néfastes sur la santé publique, a-t-il annoncé

Aimez-vous cet article?

Al icons no 1
* INDIQUE CHAMP NÉCESSAIRE
Captcha

Di blue bubble 2 COMMENTAIRE (S)

ناصر عبده محمد | 2017-03-30

Où sont les primes du personnel médical et de santé de l'hôpital al-Sadaqa à Eden pour la période de novembre 2016 à mars 2017? Jusqu'à présent, nous n'avons rien reçu.

Répondre
سمير المزاحم | 2016-12-10

Al-Houthi n'est pas prêt pour une solution et la paix.

Répondre