Sécurité |
2018-02-22

Le Liban renforce ses mesures de sécurité aux frontières

Depuis la fin de l'opération armée de l'année dernière à Arsal, les forces terrestres ont été déployées le long de la frontière orientale avec la Syrie.

La ville a réussi à garder la guerre à distance depuis que les membres de tribus locales ont repoussé les Houthis, mais elle porte toujours les stigmates du conflit.


Un centre de production de prothèses à faible coût situé à Irbid aide ceux qui ont perdu un membre dans les régions en guerre à retrouver leur mobilité.


Cette force de 32 nations a joué un rôle majeur dans la lutte contre la contrebande de stupéfiants et d'armes dans la mer d'Arabie et les eaux de la région.


Un missile houthi au lancement raté a récemment fini sa course sur une maison près de Sanaa, suscitant une forte réprobation de la milice et de son soutien, l'Iran.


Les entretiens entre les deux pays ont essentiellement porté sur la lutte contre le terrorisme et le renforcement des relations bilatérales dans les domaines de l'économie, du commerce et de la reconstruction.


Des organisations émiraties ont distribué de la nourriture, des vêtements d'hiver, des chaussures et des radiateurs aux réfugiés syriens et aux Libanais défavorisés.


Ce festival annuel d'origine inconnue est organisé la veille du début du carême chrétien orthodoxe.


La force formée par les EAU continue de poursuivre les éléments d'al-Qaïda après avoir pris d'assaut l'avant-poste clé du groupe à Wadi al-Masini.


La milice soutenue par l'Iran a interdit à 36 organisations humanitaires d'opérer dans les zones sous son contrôle et continue de piller l'aide allouée aux civils.


Le plan triennal de 7,3 milliards de dollars aidera la Jordanie à maintenir le bien-être des réfugiés syriens et des communautés d'accueil dans le royaume.


AFFICHER PLUS